Play
  • 1
    1
    04:14
    Mandarim
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 2
    1
    04:09
    É Antes do Ópio
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 3
    1
    05:26
    Je fume
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 4
    1
    07:03
    Port Said
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 5
    1
    03:15
    Leve o Diabo a Vida
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 6
    1
    03:04
    Revolver
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 7
    1
    03:46
    Inútil
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 8
    1
    04:35
    Basta de Comédias
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
  • 9
    1
    01:26
    Mandarim 2
    Bévinda
    40240 40945 40244 29887
Artists contributing to this release
Bévinda

Opium a bord est le vagabondage immobile et en quatrains,
d?un Fernando Pessoa heteronomyse en Alvaro de Campos.
Le theme central de ce poeme est le voyage naval et interieur
d?un ingenieur opiomane le long du canal de Suez, canal d?une
tranquillite intense pour un intranquille profond.
Bevinda et Gilles interpretent les peregrinations de ce solitaire tour a tour
cynique, triste, drole et emouvant et offre un regard musical plein
de delicatesse sur ce poete d?exception qu?est Fernando Pessoa.

Biographie Opium a bord

Nee portugaise, devenue francaise, Bevinda a fait de cette alliance une des sources de son art. Elle est portugaise, a la fois
par la nature de son chant, proche du fado, et par sa devotion pour Fernando Pessoa, dont elle a interprete en 1997 les poemes du Gardeur de troupeaux. Mais elle repond aussi a d'autres appels, francais, ceux la, comme dans l'album ??Serge Gainsbourg tel qu'elle ou, de sa voix extremement feminine, elle refait, a sa maniere, le trajet de Gainsbourg, en y mettant plus de jazz. De ses premiers disques (Fatum en 1994 ou Chuva de anjos en 1998) a celui qu'elle presente aussi actuellement, Lusitania, elle ne cesse de se renouveler, de se chercher, en suivant les voies de son inspiration.

Recemment, elle est revenue a Pessoa, en interpretant d'une maniere originale un poeme peu connu d'Alvaro de Campos, l'un des ??heteronymes??: Opium a Bord. En se decrivant , a bord d'un paquebot franchissant le Canal de Suez au retour d'un voyage en Inde, desenchante, inconsole, reduit a prendre de l'opium , pour survivre, en attendant un vrai remede, moral, le jeune poete exprime en fait la difficulte d'etre qui a ete celle de Pessoa lui-meme avant l'illumination de 1914, qui lui a permis de se multiplier. Pessoa n'est jamais alle en Inde, ni sur le Canal de Suez. Tout, chez lui, est toujours ??fictif??.

Bevinda a pris le parti de meler, dans cette ??representation?? du poeme, la lecture, la recitation et le chant, en donnant tantot le texte original portugais, tantot la traduction francaise d'Armand Guibert, accompagnee par son guitariste compositeur Gilles Clement, dans une mise en scene d'Anne Petit. Cela donne a l'elegante melancolie du texte un accent tres moderne, a la fois douloureux et plein d'humour.

Robert Brechon